Le Conseil épiscopal justice et paix forme ses membres sur le rôle d’un bon médiateur

Ce vendredi 22 octobre 2022, le Conseil épiscopal justice et paix (Cejp) a organisé un atelier de relance des activités au centre st Kizito de Dapaong. Cette rencontre a permis de sensibiliser les participants sur la médiation dans le règlement des conflits communautaires.

Ils sont une soixantaine de membres du Conseil épiscopal justice et paix à se retrouver pour marquer la reprise des activités. Ainsi, au cours des travaux, il a question du bilan des activités et aussi des défis qui se présentent pour les prochaines activités à mener pour l’amélioration des conditions de vie des populations démunies.

Le Conseil épiscopal justice et paix (Cejp) a drainé plusieurs projets pour le bien-être des communautés les plus défavorisées. Il s’agit entre autres du projet Nataan Burkina-Togo sur la cohésion sociale, la formation des groupes d’épargne et de crédit, la réalisation des infrastructures, le projet de consolidation des leaders communautaires.

les participants à l’atelier

Le Cejp toujours plus proche des communautés à la base, cette association catholique intervient dans la résolution des conflits communautaires. De ce fait, les membres ont été sensibiliser sur le concept médiateur, les qualités et son rôle dans la communauté.

Le médiateur , c’est celui qui parle très peu, c’est celui qui écoute attentivement les parties en conflit et les aide progressivement à trouver les solutions à leurs problèmes. Le bon médiateur, c’est celui qui supporte les coups, vous savez quand vous êtes en médiation, les gens vous envoie les coups, vous insultent ou vous félicitent mais vous devrez garder tout votre courage pour que la médiation arrive à terme.Mais aussi un bon médiateur, c’est celui qui garde son égo pour lui-même

Stanislas Nam Tchougli, coordonnateur du projet Nataan
Article précédent

Savanes/Éducation : le Ministère de l’action sociale récompense les meilleures filles élèves de Cm2 et de 6 ème de l’année dernière

article suivant

Savanes : l’agence nationale de la cybersecurité sensibilise les chefs de service administratif public et privé sur les enjeux de la cybersecurité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.