Dapaong:La journée internationale de la femme africaine placée sous le sceau de la cohabitation apaisée entre les déplacés/réfugiés et les communautés d’accueil

C’est autour du thème régional contribution des femmes pour une cohabitation apaisée entre déplacées, réfugiés et communautés d’accueil que le Club des Femmes des Savanes pour la Promotion de la Culture (CFSPC)et les femmes leaders de la région se sont retrouvées ce dimanche 06 août 2023 au centre des affaires sociales de Dapaong . Objectif, échanger sur la situation de la femme en rapport avec les principaux enjeux auxquels elles font face.

Ceci intervient dans le cadre de la journée internationale de la femme africaine célébrée le lundi 31 juillet.Marquées par diverses activités depuis plusieurs semaines, ce dimanche était l’apothéose de cette journée. Cette rencontre initiée par le bureau du Club des Femmes des Femmes pour la Promotion de la Culture a donné l’occasion de se pencher sur les préoccupations des femmes et de faire des recommandations pour une meilleure défense des droits, l’amélioration des conditions de vie et de travail des femmes.

Les officiels lors de la cérémonie d’ouverture

En effet, la région des savanes est confrontée depuis quelques années par la crise sécuritaire. Ce phénomène a accentué la violation des droits de la femme d’une part et d’autre part contribuer à augmenter leur vulnérabilité surtout dans les zones menacées par les terroristes. Si de nombreux efforts sont déployés par le gouvernement sur le plan égalité sexe et inclusion, la femme attend encore des actions pour que son épanouissement soit une réalité effective.

Amina Tchédé , présidente du CFSPC

À travers ce thème, nous voulons prôner une cohabitation pacifique entre les déplacées et réfugiés aux communautés d’accueil. Nous devons nous tous accorder notre amour, notre solidarité aux déplacées et réfugiés qui viennent vers nous parce qu’ils n’ont pas choisi cette situation , donc accompagnons les selon nos capacités car ce sont nos frères, nos sœurs nos parents.

Amina Tchédé, présidente du CFSPC

Au nom du directeur régional de l’action sociale, Georges Koudjale , chef division promotion de la femme a eu l’occasion de refaire l’historique de la journée internationale de la femme africaine. Il a ensuite salué la pertinence du thème choisi par le CFSPC. L’arrivée des personnes déplacées et des réfugiés dans la région à entraîner des conflits entre les enfants, entre les femmes. Ce faisant, ces préoccupations sont liées à l’approvisionnement alimentaire , la limitation des libertés des couples , des tentatives de détournements des femmes ou des hommes.

Visite des expositions des femmes de la région

Le Secrétaire général de la préfecture de tône Pirene Esso a félicité les femmes de la région des savanes pour leur dynamique et bravoure malgré la situation sécuritaire que connaît la région. Néanmoins, il a rappelé les progressions réalisées par l’État togolais pour la promotion de la femme. Notons que les autorités ont visité et dégusté les mets locaux des femmes de la région des savanes.

Article précédent

Savanes :Montoa de Naki-Est enlève le trophée de la 1 ère édition du tournoi de la coupe de la JIfA organisé par le CFSPC

article suivant

Projet WURI: Les acteurs locaux outillés sur le mécanisme de gestion des plaintes (MGP) à Dapaong

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.