Savanes:Des éleveurs de porcs sensibilisés sur la peste porcine Africaine

La région des savanes est une région où une majorité de femmes sont très impliquées dans les activités génératrices de revenus.

Ainsi, l’une des activités est l’élevage des porcs, malheureusement cette filière est confrontée à la peste porcine Africaine qui handicape son essor. Pour accompagner cette filière, 20 éleveurs de la région des savanes ont bénéficié d’une sensibilisation sur la maladie et reçus des noyaux géniteurs de porcs ce mercredi 07 septembre 2022 à la direction régionale de l’agriculture de l’élevage et du développement rural des Savanes.

En effet, le Togo est un pays endémique de la Peste Porcine Africaine (PPA) depuis le 1 er foyer en 1997. Depuis lors, la maladie persiste activement dans notre pays au point que chaque année le pays enregistre de nouveaux foyers de PPA.

C’est en juin 2019 que le Togo a enregistré une vague importante de la maladie avec 31 foyers signalés avec plus de 1000 cas notifiés dans une population à risques de 3000 porcs et 600 têtes ont été détruites par les services vétérinaires.

En vue de faire un diagnostic de l’état des lieux de cette filière, principale source de revenus des femmes, le gouvernement togolais à travers le Ministère de l’Agriculture, de l’élevage et du développement rural a envoyé une requête officielle à l’organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) qui a répondu favorablement et a diligentée une mission avec pour objectif de comprendre les facteurs épidémiologiques de la peste porcine au Togo à fin d’élaborer un plan de lutte contre cette maladie.

Ainsi, les résultats prouvent à suffisance que l’élevage des porcs demeure une activité importante pour les populations Togolaises. Plus de 80 % des femmes surtout dans la région des savanes exerce cette activité mais font de plus en plus face à cette maladie des porcs. La raison principale, étant le système traditionnel d’élevage que pratiquent les éleveurs : qui consiste en la divagation des animaux pendant au moins la moitié de l’année.

Pour donner les moyens aux populations de mieux réussir cette activité, 20 éleveurs ont bénéficié d’une formation sur les techniques d’élevage des porcs ,les causes et les symptômes de la maladie et sur les mesures de biosecurité. Ainsi, pour réussir son élevage , les éleveurs doivent construire des porcheries modernes pour héberger les porcs, bien les nourrir, bien les abreuveret au point de santé, les déparasiter régulièrement et signaler tout anomalie constatée aux agents vétérinaires. Cependant, il faut également éviter la divagation à l’air libre des animaux.

Par ailleurs, les 20 éleveurs identifiés sur des critères des conditions d’élevage acceptables ont bénéficié de 2 truies et d’un verra . Cet appui de la FAO vise essentiellement à augmenter les rendements des femmes afin d’améliorer leurs conditions de vie et réduire leur vulnérabilité.

Comment détecter les signes de la peste porcine Africaine ?

Pour reconnaître les signes cliniques, les symptômes généralement se manifestent par une température élevée(c’est vrai que eux-mêmes ne peuvent le constater), mais ils verront que l’animal est faible, l’animal ne peux pas se tenir debout, l’animal vomit et puis fait la diarrhée avec du sang et comme c’est des animaux qui n’ont pas de poils, la peau est rouge surtout au niveau de l’oreille et fini par mourir. Il faut aussi noter que a finalité des actions du gouvernement avec l’aide de la FAO est la professionnalisation de la filière porcine au Togo.

Dr Akapko Issola, de la direction de l’élevage
Article précédent

Playoffs : l’équipe de Djabir a-t-elle les moyens de faire tomber Amis du Monde?

article suivant

Savanes : Compassion International Togo soulage 5277 ménages en kits alimentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.