Kpendjal-Ouest:le club des femmes des savanes veut améliorer les conditions de vie des jeunes femmes filles et enfants déplacés à travers un projet

Une rencontre d’information et de présentation s’est tenue ce mercredi 06 septembre 2023 au centre communautaires de Naki-Est. Elle avait pour objectif de présenter le projet accompagnement des jeunes femmes, filles et enfants à la résilience, à l’extrémisme violent et au leadership féminin.

Mis en oeuvre par le Club des Femmes des Savanes pour la Promotion de la Culture, le présent projet vise principalement à améliorer les conditions de vie et l’inclusion sociale des femmes des filles et enfants déplacés et réfugiés et leurs hôtes vulnérables et le renforcement de leur autonomisation dans la région des Savanes.

Vue d’ensemble des participants

Spécifiquement, il entend promouvoir la santé, les droits sexuels et reproductifs des jeunes femmes, filles et enfants déplacés. L’autre volet de ce projet est de contribuer au renforcement de la cohésion sociale de façon inclusive en vue de faciliter intégration des déplacés dune part et accompagner des jeunes femmes, filles et enfants déplacés à l’entrepreneuriat d’autre part.

Cette rencontre qui a rassemblé les maires, les chefs cantons et les femmes leaders a permis aux participants de comprendre le bien-fondé du présent projet. En effet, les acteurs ont suivi avec intérêt la présentation du contexte, les objectifs, les activités et les résultats attendus. Outre,les responsables du projet ont présenté les villages bénéficiaires pré-sélectionnés qui ont soumis aux participants pour amendement et validation.

Le projet que porte les femmes des savanes pour la promotion de la culture est salutaire car avec la menace terroriste, nous ne cessons d’accueillir des déplacés et ce qui crée beaucoup de difficultés pour les populations mais surtout les jeunes femmes et filles et les enfants qui voient leurs droits bafoués, vivement que la mise de ce projet contribuer à accompagner ces victimes.

déclare un chef canton

Le secrétaire général de la préfecture de Kpendjal-Ouest Dimatine Tienimpo en ouvrant la cérémonie a salué la pertinence du projet. Il a à cet effet laisser entendre que les actions du projet vont permettre de soigner beaucoup de plaies sur tous les plans qui font souffrir les populations. Notons que la cérémonie a enregistré également la présence du maire de la commune de Kpendjal-Ouest1, Boukari Moali.

Photo de famille

Le présent projet prévu pour une durée de 6 mois est financé par le Haut Commissariat aux Réfugiés HCR . Il couvre trois préfectures à savoir Tône, Cinkassé et Kpendjal-Ouest .

Article précédent

Le Club des Femmes des Savanes pour la Promotion de la Culture oeuvre pour la couverture forestière

article suivant

Projet PARCS:15 jeunes de la région des savanes formés en électricité photovoltaïque à Dapaong

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.