Sports:La FNB-Togo encourage les filles à la pratique du basketball

basket

Ce samedi 08 octobre 2022, a été lancé le projet de promotion du basket féminin à Dapaong sur le terrain du Ceg Mon-fant. Initié par la Fédération nationale de basket-Togo, ce projet vise à amener les jeunes filles à la pratique de ce sport.

Le Togo est un pays où le football est reconnu comme le sport par excellence devant de centaines de disciplines parmi lesquelles le basketball. Dans la région des savanes, ils sont rares ceux et surtout ces jeunes filles qui s’intéressent au basketball. En effet, pour permettre aux jeunes filles de pratiquer le basket, la Fédération nationale de basketball-Togo se donne pour devoir d’enseigner par des sensibilisations aux jeunes filles afin de les faire connaitre ce sport.

Pendant ce temps, elles ont eu à découvrir le basketball, quelques règles fondamentales du jeu et ces avantages ont été expliqués aux apprenants.

L’Agent de promotion sensibilise les jeunes sur les valeurs du leadership

Par ailleurs, la FNB-Togo a profité pour sensibiliser sur les jeunes filles sur les valeurs de leadership à travers une causerie éducative.

Nous avons eu à discuter avec les jeunes filles sur le leadership. Nous avons constaté que nos filles n’arrivent pas à s’exprimer, à s’exprimer en publique ou prendre des responsabilités dans la société. Nous leurs avons inculqué donc quelques valeurs du leadership, un certain comportement pour devenir une grande personne surtout le dynamisme, des compétences, du courage ou encore sa curiosité.

Name Abiba, agent de promotion sociale
les jeunes filles en pleine exercice au basket

Pour les jeunes filles, l’heure est venue pour elles de changer de paradigme pour donner une bonne image de la jeune fille dans la région des savanes.

Nous avons été formées sur le leadership et surtout des qualités d’un bon leader. Nous les jeunes filles, nous devons changer de comportement que ce soit en classe et partout pour être plus dynamique, curieuse et courageuse pour occuper des postes de responsabilité un jour comme notre première ministre ou la présidente de l’Assemblée nationale.

Mayaba Essozim, élève-basketteuse
Article précédent

Savanes : L’équipe des Gaillards du CHR-Dapaong a un nouveau bureau

article suivant

Journée mondiale de santé mentale:Plusieurs activités ont marqué cette journée à Dapaong

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.