Sécurité : le parlement valide à l’unanimité la prolongation de l’état d’urgence sécuritaire dans les savanes

L’état d’urgence dans la région des savanes est prolongé de 6 mois. Ce sont les membres de l’hémicycle qui ont entériné cette proposition de loi du gouvernement ce mardi 06 septembre 2022 au palais des congrès de Kara au cours de la 1 ère séance de la 2 ème session extraordinaire de l’année 2022.

La région des savanes fait face à la menace terroriste depuis novembre 2021. En effet, plusieurs localités de Kpendjal ont été victimes à multiples reprises faisant des pertes en vies humaines et matérielles. Pour faire face à cette montée en puissance de ces ennemis à la nation Togolaise, le gouvernement a demandé la prorogation de l’état d’urgence sécuritaire dans la région.Cette volonté a été acceptée à l’unanimité par les députés présents au cours de la 1 ère séance de la 2 ème session ordinaire de l’année 2022 l’Assemblée Générale.

Quelles sont les implications de l’état d’urgence sécuritaire ?

Cependant, pour l’émissaire du gouvernement,le Ministre de la sécurité et de la protection civile,le Général Yark Damenhane, l’adoption de cette loi témoigne de la vigilance et de la capacité de la représentation nationale à prendre des mesures urgentes par rapport à la gravité des menaces récurentes du terrorisme.

L’adoption de cette loi dans le contexte actuel témoigne de la vigilance et de la capacité de la représentation nationale à prendre les mesures urgentes, proportionnées par rapport à la nature et la gravité des menaces récurentes visant à mettre en péril l’intégrité et la sécurité du territoire national.

Général YARK à l’hémicycle

En votant cette loi, le parlement entend donner pleinement les pouvoirs d’initiative au gouvernement pour renforcer les mesures de sécurité. En outre,cette action va permettre de mieux faciliter la protection de la surveillance du territoire et des populations par les forces de défense et de sécurité. Ainsi,avec cette latitude, on aura une vigilance accrue des populations et adapter la lutte selon l’évolution de la population.

L’état d’urgence, est un état de crise qui renforce les pouvoirs des autorités civiles en matière de sécurité des personnes et limite les libertés publiques ou individuelles. Il avait été décrété de 3 mois depuis le 13 juin dans la région des savanes à la suite des menaces récurentes dans la zone de Kpendjal. Il vient d’être prolonger de 6 mois . Pour rappel, la dernière attaque terroriste date dans la nuit du 22 au 23 août 2022.

Article précédent

Tournoi Gaillard: Gaillard club Natann-man de Dapaong remporte la 1 ère édition

article suivant

Playoffs : l’équipe de Djabir a-t-elle les moyens de faire tomber Amis du Monde?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.