Savanes:Un match de football pour renforcer la cohésion sociale entre les déplacés internes et externes des communautés locales à Tambonga

Dans le cadre du renforcement de la cohésion sociale dans la région des savanes, un match de football a été organisé ce samedi 27 mai 2023 à Tambonga. Cette initiative du bureau club des femmes des savanes pour la promotion de la culture s’inscrit dans leurs actions qu’il mène en faveur de la cohésion sociale entre les communautés dans la région des savanes.

Le match a opposé une équipe composée des déplacés internes et externes à une équipe féminine des jeunes de Papri, Pognon et Tambonga.Au terme de la rencontre, l’équipe des déplacés a battu l’équipe féminine par 2-1. Ainsi, l’objectif visé par le club des femmes des savanes pour la promotion de la culture est de favoriser l’intégration sociale, économique et professionnelle et créer une symbiose entre les déplacés et les communautés locales.

Restitution communautaire sur la formation sur l’EV

Dans ce même élan, des jeunes filles de Tambonga, Papri, Pognon avaient bénéficié des renforcements de capacité sur l’extrémisme violent et les valeurs du vivre-ensemble.L’occasion a permis à ses jeunes filles de restituer à la communauté sur les facteurs de ce fléau et notamment les comportements à adopter pour une meilleure cohabitation et lutter contre ce mal.

Ce match nous a permis de montrer qu’on sait jouer aussi au football mais ça nous a surtout permis de prendre plaisir avec nos frères et sœurs déplacés à cause du terrorisme. On s’est vraiment amusé ensemble et c’est ça le vivre-ensemble, montrer qu’on est tous les mêmes.

a laissé entendre mlle Djakouti Maïmouna, une des joueuses
L’équipe des déplacés internes et externes

Pour Mme Aminatou Tchede, présidente du bureau du club des femmes des savanes, ces activités vont permettre aux déplacés de vite s’intégrer sur le plan social, économique et professionnel.

Equipe féminine des jeunes de Tambonga, Papri et Pognon

Elle a indiqué que d’autres conditions et initiatives concrètes comme l’intégration des déplacés dans les coopératives, l’initiation à l’entrepreneuriat, la création des activités génératrices de revenus seront créés pour favoriser leur intégration sociale, économique et professionnelle afin de leur permettre de sortir de l’état de vulnérabilité dans laquelle ils vivent.

Article précédent

Échos des communes :La deuxième session ordinaire de la commune de Kpendjal-Ouest1 a pris fin

article suivant

Savanes: L’Association Solidarité Savanes appuie en vivres et non vivres aux populations déplacées à Poissongui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.