Savanes:Les Relais de Veille Communautaire (RVC) des 10 communes stratégiques de l’espace CIDeLS outillés sur leurs rôles et responsabilités

Une trentaine d’acteurs locaux composés des Relais de Veille Communautaire (RVC) étaient en atelier de renforcement de capacité sur leurs rôles et responsabilités dans la dynamique agro-pastorale à l’hôtel Leolucia de Dapaong. C’est le maire de la commune de Tône 1, Yampoadeb Goutante par ailleurs président de la CIDeLS qui a procédé à la cérémonie d’ouverture en présence de son homologue de Kpendjal Sambiani Arzouma.

Cette formation qui a regroupé les RVC mis en place dans les 10 communes stratégiques de l’espace CIDeLS s’inscrit dans le cadre du projet d’appui au renforcement de la cohésion sociale au niveau des territoires stratégiques et transfrontaliers (PARCS). Ainsi , il s’agit d’outiller ces RVC sur leurs rôles et responsabilités dans le renforcement de la cohésion sociale et au développement socioéconomique et inclusif des territoires.

Les Relais de Veille Communautaires ont pour mission de procéder à la collecte, à l’analyse et au traitement d’informations dans leurs zones afin de les transmettre aux maires. Ce mécanisme vise à faciliter et orienter les autorités locales vers une meilleure gouvernance liée à l’agropastoralisme. En étant permanemment situé sur les réalités dans les territoires stratégiques transfrontaliers, cela permettra également de gérer les conflits de transhumance entre éleveurs et agriculteur.

Il s’agit principalement de les former sur leurs rôles et responsabilités qui sont de collecter les informations mais une chose est de collecter les informations mais une autre est de savoir quel type d’information faut-il collecter et donc nous allons les montrer quels types d’informations.

Ce sont des informations liées à l’agropastoralisme, c’est-à-dire les problèmes de dévastations des champs, les problèmes d’obstruction des pistes pastorales, des pistes d’accès aux points d’eau , les problèmes d’accès aux pistes aux marchés à bétail.

Madougou Bouraïma,Secrétaire Permanent cadre de concertation intercommunale CIDeLS

En procédant à l’ouverture des travaux de cet atelier, le maire Yampoadeb Goutante et président de la CIDeLS a demandé aux participants de suivre avec intérêt cette formation afin d’être en mesure une fois dans leurs milieux de savoir collecter les informations fiables susceptible d’impacter la gouvernance agro-pastorale.

Rappelons que le projet PARCS a pour objectif de renforcer la cohésion sociale au niveau des territoires stratégiques et transfrontaliers.Il vise spécifiquement à faciliter le développement des territoires grâce à un accroissement et une diversification des offres de formations, renforcer une gouvernance informée des territoires à travers la mise en place d’outils d’aide à la décision et enfin renforcer la gouvernance multi-acteurs des territoires.Projet mis en œuvre dans les savanes par l’ONG GEVAPAV .

Article précédent

Écho des communes :Ouverture de la deuxième session ordinaire de la commune de Kpendjal-Ouest1

article suivant

Échos des communes :La deuxième session ordinaire de la commune de Kpendjal-Ouest1 a pris fin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.