Savanes:Des acteurs font le bilan du projet renforcement des capacités parmi les jeunes sur les bonnes pratiques agricoles, d’élevage et le règlement pacifique des conflits

Une trentaine d’acteurs était en atelier ce mercredi 26 juillet 2023 dans la salle de conférence de Déclic Dapaong. Les travaux ont permis de faire le bilan des activités menées , relever les difficultés et perspectives dans le cadre du projet renforcement de l’interaction positive, de la collaboration et de l’engagement pour la prévention de l’extrémisme violent des jeunes de Kpendjal, kpendjal-Ouest, Tône et Cinkassé.

Au regard des résultats et des témoignages des bénéficiaires issus de 12 cantons des 4 préfectures , les acteurs ont présenté un bilan positif.Durant les 6 mois de mise en œuvre, le présent projet a permis de renforcer les capacités de 240 bénéficiaires sur les bonnes pratiques agricoles et d’élevage d’une part et d’autre part sur les mécanismes de prévention et de gestion des conflits communautaires.

En Effet, ces renforcements de capacités sur le plan agricole et d’élevage vont permettre d’améliorer les performances agricoles et augmenter leurs revenus en adaptant ces nouvelles pratiques agricoles face aux enjeux climatiques. Le projet vise également à aider les jeunes et les femmes à répondre aux besoins d’autonomisation financières et économique afin d’éviter l’offre facile des groupes d’extrémistes en quête de mains d’oeuvres.

Nous saluons ce projet parce que les formations que nous avons bénéficié ont permis de changer carrément nos techniques culturales cette saison surtout avec l’utilisation des intrants organiques, le compost et les fiantes d’animal qui ne présentent aucun risque pour la santé et qui va permettre d’améliorer nos rendements agricoles aussi. Pour l’élevage, j’ai pu payer 3 jeunes porcs pour l’élevage.

Témoigne un bénéficiaire

nous avons appris beaucoup de choses sur l’agriculture, l’élevage et la gestion des conflits. Ça m’a permis de commencer à faire l’élevage où j’avais payé 10 poules dont 8 d’entre elles ont déjà éclorées.A travers ces formations j’ai appris que l’utilisation des herbicides nuit non seulement à la santé mais aussi le sol.

En témoigne un autre bénéficiaire

Notons qu’au total, 1200 jeunes et femmes ont été sensibilisés sur la prévention de l’extrémisme violent. Le projet renforcement de l’interaction positive, de la collaboration et de l’engagement pour la prévention de l’extrémisme violent des jeunes de kpendjal, Kpendjal-Ouest , Tône et Cinkassé est mis en œuvre par un consortium Youth Awake et DECLIC

Article précédent

Kpendjal-Ouest/Humanitaire : L’association Fraternité des togolais à Chicago fait don aux déplacés Tambonga

article suivant

Commune de Kpendjal-Ouest1:Le maire Boukari Moali ouvre les travaux de la 3 ème session ordinaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.