Savanes:L’ONG GF2D forme des multi-acteurs sur leurs rôles et responsabilités contre l’EV

Une vingtaine de multi-acteurs issus de plusieurs couches socioprofessionnelles notamment des autorités locales et de la société civile étaient en atelier de renforcement de capacités sur les mécanismes de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent. Cette rencontre de deux jours s’est tenue du 05 au 06 juin au siège de REFED.

Initiée par l’ONG Groupe de Femme de Réflexion et d’Action Développement et Démocratie (GF2D ) avec l’appui de la Fondation Hanns Seldel , cette formation vise à outiller ces acteurs sur leurs rôles et responsabilités dans la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent dans la région des savanes, foyer des attaques terroristes et de l’extrémisme violent depuis 2021.

Une vue partielle des participants

Il s’agit d’amener les acteurs impliqués à promouvoir le dialogue, la communication entre les autorités locales, les forces de défense et de sécurité ainsi que les populations dans leurs différents rapports. Par ailleurs, le présent atelier va permettre également d’une part d’améliorer la gouvernance locale et d’une autre part promouvoir la cohésion sociale et le vivre-ensemble entre les membres de la communauté.

Durant ces deux jours, les acteurs vont bénéficier des connaissances sur des modules tels que l’extrémisme violent, ses causes, et conséquences ,le patriotisme et la responsabilité des acteurs locaux face à l’extrémisme violent, la participation des femmes et des jeunes à la transformation des conflits communautaires et l’extrémisme violent en vivre ensemble et la cohésion sociale.

les officiels à l’ouverture de l’atelier

Ils seront également sensibilisés sur le Comité Interministériel de Prévention et de Lutte contre l’EV, son rôle et son fonctionnement et les autres mécanismes de prévention de l’EV ,la communication non violente pour la transformation sociale et la construction d’une société paisible.

En procédant à l’ouverture des travaux de cet atelier, le représentant du maire, Tourouka Kpeyitibe a remercié l’ONG GF2D pour cette initiative. Ensuite, il a invité les acteurs à être des acteurs engagés dans la coproduction de la paix et de la sécurité en adoptant des attitudes civiques, citoyennes et patriotiques comme la collaboration avec les fds, le vivre-ensemble et en prônant la paix partout.

Article précédent

Football:Un tournoi de football à Kantindi pour inviter les populations au recensement électoral

article suivant

Commune de Tône 1:Validation de la vision , des orientations stratégiques et des projets du PDC 3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.