Savanes/Femme et développement:Le CFSPC forme des femmes sur des opportunités socioéconomiques

Le Club des Femmes des Savanes pour la Promotion de la Culture CFSPC est une association féminine soucieuse des conditions des femmes en général et surtout celles des plus défavorisées. Ce samedi 15 juillet 2023, il a organisé une formation en savonnerie et en pomaderie en faveur des femmes dans le canton de Samnaaba, une localité située dans la préfecture de Cinkassé.

Elles sont une trentaine de femmes issues pour la plupart des coopératives partenaires du club et surtout des femmes réfugiées du fait de la menace terroriste dans le Sahel. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la Journée Internationale de la Femme Africaine commémorée tous les 31 juillet de chaque année.L’objectif de cette activité est d’accompagner ces femmes vulnérables vers des opportunités socioéconomiques et à l’entrepreneuriat.

Fabrication du savon

Selon les responsables du CFSPC, savoir faire quelque chose comme la fabrication du savon et de la pommade peut contribuer à répondre aux besoins d’autonomisation des femmes réfugiées et des déplacées internes. Grâce à ces opportunités socioéconomiques nouvellement nouvellement acquises, ces femmes peuvent devenir des actrices de leurs propres développement générant des revenus et renforçant leur résilience face à leurs situations antérieures.

Par ailleurs,les femmes des différentes coopératives ont été longuement sensibilisées sur l’importance de l’intégration des femmes réfugiées et des femmes déplacées internes dans leurs groupements car cela va renforcer l’échange et la valorisation des compétences locales.

Hélène Kombaté du CFSPC sensibiliant les femmes

Cette activité s’inscrit dans le cadre de la journée internationale de la femme africaine, et nous avons commencé par Sanfatoute aujourd’hui nous sommes ici pour former les femmes en savonnerie et en pomaderie. Nous les avons formé aussi sur comment intégrer les femmes réfugiées dans leurs coopératives afin qu’elles puissent avoir des AGR pour pouvoir se prendre en charge et ne plus être à la merci des familles d’accueilles.

Hélène Kombaté, membre du CFSPC

Depuis qu’on est arrivée ici à Samnaaba au Togo, on est bien accueillie mais nous n’arrivons pas à trouver à manger, et satisfaire les besoins de la famille, au moins avec cette formation ça peut nous aider à savoir faire quelque et ne plus resté à longueur dans la chambre sans rien faire. Si on ne va plus payer le savon ni la pommade c’est déjà bien, nous pouvons fabriquer beaucoup et vendre pour aider la famille.

déclaré Poubéré Lizata, une réfugiée vivant à Samnaaba

On est très contente pour la formation, parce nous avons appris comment faire le savon et la pommade et nous avons appris aussi que nos sœurs qui viennent d’ailleurs peuvent militer dans nos coopératives et on va s’aider à évoluer ensemble.

Aïcha Omar, présidente de la coopérative Sougle Nouam
Pain de savon fabriqué par les femmes nouvellement formées

Notons que dans la droite ligne de la journée internationale de la femme africaine, le Club des Femmes des Savanes pour la Promotion de la Culture prévoit mener plusieurs activités dans le but de promouvoir l’émancipation des femmes surtout les plus défavorisées.

Article précédent

Commune de Tône 1:Ouverture des travaux de la 3 ème session ordinaire

article suivant

Kpendjal-Ouest/Humanitaire : L’association Fraternité des togolais à Chicago fait don aux déplacés Tambonga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.