Savanes/environnement : le bilan à mi-parcours des actions montre des progrès de reboisement

La campagne de reboisement de l’année 2022 au Togo court pratiquement à sa fin. En attendant, la direction régionale de l’environnement et des ressources forestières a procédé ce jeudi 13 octobre 2022 à la préfecture de Cinkassé à la présentation du bilan à mi-parcours des actions environnementales dans la région des savanes. C’était au cours d’une rencontre qui a réuni les acteurs du monde environnemental et les autorités locales.

La présentation des actions réalisées a permis aux acteurs d’apprécier l’évolution de la situation depuis l’année dernière. Au regard des résultats enregistrés, il y a de quoi être optimiste dans le rang des acteurs. Ainsi,dans la région des savanes, les 7 préfectures se sont montrées résilientes avec une volonté manifeste d’œuvrer aux côtés du gouvernement pour atteindre les (1) un milliard d’arbres d’ici 2030.

Acteurs présents à la présentation

Considérée comme l’une des préfectures avec la performance la plus faible l’année dernière, les autorités locales et les populations de Cinkassé ont fait des efforts avec d’énormes avancés comme dans toutes les autres préfectures de la région. Une progression permettant de faire le triple des performances enregistrées l’année dernière. Cependant, au total dans la région, plus de 650 mille plants ont été mis en terre.

Nous avons constaté des efforts énormes qui ont été consentis pour que la région des savanes puisse relever le grand défi qui est là par rapport au changement climatique et à tout ce qui va avec. Donc,nous avons mis en terre plus de 650 mille plants sur l’ensemble des 7 préfectures de la région des savanes

Aboudoulaye Nambièma, Directeur régional environnement

Malgré ces efforts, le reboisement dans la région des savanes fait face à de nombreuses difficultés. D’une part on note le problème foncier, la non disponibilité des parcelles et d’autres part la sécheresse ou encore la divagation des animaux. En effet, pour surmonter ces difficultés auxquelles font face ,des recommandations ont été faites.

Ce que nous demandons aux différents acteurs, c’est la mise à disposition d’abord de la terre parce que dans ces localités, c’est la terre qui est le premier problème, c’est également nous accompagner pour que après la mise nous puissions entretenir ensemble.

Abdoulaye Nambièma, Directeur régional environnement
Visite sur un site de reboisement à Cinkassé

À l’entame des travaux, c’est le préfet de Cinkassé , le Chef d’escadron Yenani Tiekab qui a présidé la cérémonie. Reconnaissant le retard de sa préfecture dans le reboisement, il a notamment invité tous les acteurs dans son ensemble à œuvrer davantage pour un reboisement abondant et l’entretien des plants.

Article précédent

5 ème RGPH: les médias des savanes sensibilisés sur leur rôle

article suivant

5 ème RGPH :La FETAPH forme les gongoneurs des 16 communes des savanes sur leur partition

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.