Savanes :Des acteurs de la filière bétail sensibilisés autour des objectifs du projet PARCS

La filière du bétail est un secteur stratégique pour les pays de l’Afrique de l’Ouest et presente d’énormes enjeux au regard de son importance. Ainsi, dans le but de sensibiliser les acteurs sur les enjeux auxquels fait face la filière du bétail en Afrique de l’ouest, un atelier de débat informé s’est tenu à l’hôtel Leolucia à Dapaong du 20 au 24 mars 2023 .

Initiée par l’ONG GEVAPAV et la Convention Internationale pour le Développement Local des Savanes (CIDeLS), cette rencontre s’inscrit dans le cadre du projet renforcement de la cohésion sociale au niveau des territoires stratégiques et transfrontaliers (PARCS). Elle a pour objectif d’informer, sensibiliser et mobiliser les acteurs clés de la filière bétail autour des objectifs et résultats du projet PARCS.

Les officiels lors de la cérémonie d’ouverture de l’atelier à l’hôtel Leolucia

Ainsi, le projet entend renforcer la cohésion sociale et le développement économique des territoires transfrontaliers stratégiques. Comme objectif spécifiques,d’une part , il va faciliter le développement des territoires grâce à un accroissement et une diversification des offres de formation adaptées aux besoins des territoires et renforcer une meilleure compréhension et maîtrise des acteurs des enjeux du territoire pour consolider une communauté d’intérêts au delà des différences d’autre part.

Le présent projet va permettre également de favoriser une gouvernance multi-acteurs des territoires à travers la mise en place d’outils d’aide à la décision.

L’ensemble des participants à l’atelier

À l’ouverture des travaux, Yampoadeb Gountante, maire de la commune de Tône 1 et président du CIDeLS a salué la pertinence de cette rencontre. En poursuivant, il a indiqué qu’une appropriation harmonieuse des enjeux va permettre aux multi-acteurs notamment les organisations d’agropasteurs , les communes et les services techniques de l’État de créer des schémas pastoraux transfrontaliers grâce à une connaissance partagée des enjeux de l’agropastoralisme au niveau local et transfrontaliers.

Le PARCS cofinancé par l’Agence Française pour le Développement (AFD) est mis en œuvre par Acting for Life et sept partenaires locaux au Togo, au Bénin, au Ghana et au Burkina Faso. Cependant,au Togo, le projet est exécuté par l’ONG GEVAPAV.

Article précédent

Éducation : L’Association Humanitaire IF offre du matériel informatique au lycée Nassable

article suivant

Tandjoaré: Les volontaires d’engagement citoyen ont prêté serment dans la commune de Tandjoaré 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.