Fin de la Défécation à l’Air Libre: le Maire Boukari Moali fait l’état des lieux dans la commune de Kpendjal-Ouest1

La commune de Kpendjal -Ouest1 fait partie des 05 communes bénéficiaires du projet d’Accélération de l’Élimination à l’Air Libre dans la région des savanes. Ainsi, dans le but de ratisser large afin d’amener toutes les populations à adhérer au projet dans la commune , le Maire Boukari Moali multiplie des initiatives.

Dans une interview exclusive qu’il nous a accordé ce lundi 26 décembre 2022, le Maire Boukari Moali a fait part des défis , des difficultés et de ses ambitions par rapport au projet AEDAL .

Dans la semaine , nous avons commencé à octroyer des crédits latrines à la populations qui en font la demande. Toute la population a compris de l’importance des latrines, quand nous sommes allés avec les représentants de l’Unicef dans beaucoup de famille, il nous a été dit qu’à partir du moment où nous avons fait construire les latrines, peu sont allés à l’hôpital et sensiblement les maladies dues à l’insalubrité et à l’hygiène ont diminué. Cela même a encouragé le bailleur qui au départ nous avait donné 18.000.000 à nous donner encore plus 21.700.000 ce qui fait une bagatelle de 40 millions

Nous avons mené beaucoup de sensibilisations et je pense qu’aujourd’hui la conscientisation est là. Quand vous sortez et vous demandez à n’importe qui ce qui a pu changer depuis le début de la mise en œuvre projet avec les latrines, il vous dira qu’il va moins à l’hôpital que par le passé pour le simple fait d’avoir une latrine chez lui.

Boukari Moali, Maire de la commune de Kpendjal-Ouest1

L’approche crédit consiste à octroyer des fonds jusqu’à hauteur de 130000 au ménage, une somme qui va couvrir toutes les dépenses que peut engager le processus. Cependant, une fois que le ménage s’est fait enregistrer, des maçons bien formés à la construction des latrines durables vont s’en charger. Mais selon le Maire, le recouvrement ne se fait pas sans difficultés.

J’avoue que le départ n’a pas été bien fait parce qu’on nous avait confié à la microfinance U-CMECS qui n’avait pas d’agence ici et à chaque fois il fallait se rendre à Tambonga ou à Tamonga dans l’Oti. Nous avons plaidé et aujourd’hui on travaille avec la Coopec Sifa. Pour le recouvrement, il nous reste à recouvrer jusqu’à 3.000000 ce qui n’est pas petit.

A-t-il poursuivi Boukari Moali, Maire de Kpendjal-Ouest1

Nous continuons d’appeler ceux qui doivent encore de venir rembourser afin qu’on puisse octroyer d’autres personnes, donc il ne faudrait pas que la glace fonde dans leurs mains. Nous encourageons également toute la population à venir se faire inscrire à la Coopec Sifa pour bénéficier de l’approche crédit, 130000 pour disposer d’une latrine et on le rembourse en 12 mensualités.

A-t-il conclu à savanesinfo

Après un début timide, les lignes ont commencé par bouger ces derniers jours avec l’enregistrement des premiers bénéficiaires issus de plusieurs localités. Selon , les informations recueillies surplace plus de 200 dossiers sont déjà sur la table et feront l’objet d’octroi dans les prochains jours.

Article précédent

Savanes:Le budget de la commune de Kpendjal-Ouest1 adopté au terme de la 4 ème session ordinaire

article suivant

2 ème division/J7: Foadan à coeur de poursuivre sa rédemption face à Kotoko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.